Déclaration Des Organisations De La Société Civile De La Tshopo En Rapport Avec L’installation Des Nouveaux Animateurs De La Ceni

Les Organisations de la Société civile de la Tshopo sont préoccupées par le retard du processus de la désignation des nouveaux animateurs de la Commission Electorale Nationale Indépendante (CENI).

Elles alertent sur les risques éventuels de glissement en 2023, et les conséquences socio-politiques à y advenir, si les nouveaux animateurs de la CENI ne sont pas installés avant mi – juillet 2021.  

Les ONG de la Société civile de la Tshopo en appellent à la conscience des membres de toutes les institutions jouant un rôle particulier dans le dit processus, à veiller à capitaliser les acquis de la Démocratie chèrement conquis en République Démocratique du Congo.

Au demeurant, nous encourageons les Représentants des confessions religieuses qui ont la lourde charge pastorale et républicaine de la désignation du Président de la CENI qui, est issu de la Société civile, d’accélérer les mécanismes mis en place et de communiquer régulièrement avec l’ensemble de la Société civile.

Que le prochain Président de la CENI soit une personne de haute moralité, indépendant d’esprit, apolitique, expérimentée en matières électorales et jouissant d’une grande notoriété au niveau international que national pour la crédibilité du processus électoral 2023.

Mémorandum Des Organisations De La Société Civile De La Tshopo A La Commission D’intégrité Et Médiation  Electorale Sur La Désignation Du Nouveau Président De La Ceni

RDC – TSHOPO, 24 juin 2021.

Leurs Excellences l’Imam, le Cardinal, les Evêques et les Pasteurs des Peuple de Dieu ;

Nous, Organisations de la Société civile de la Tshopo, réunies en réunion extraordinaire ce mercredi, 24 juin 2021 pour réfléchir sur le processus électoral et la consolidation de la Paix à l’Est du pays en particulier et dans l’ensemble de la République Démocratique du Congo en général, avons souligné entre autres :

  1. Que la Paix durable en RDC est tributaire des élections crédibles qui reflètent la volonté de la population à tous les niveaux. La crédibilité des élections exige à son tour des animateurs crédibles au niveau de la CENI ;
  2. Que les dérapages dans le processus démocratique des élections en 2023, risqueraient de plonger le pays dans des nouvelles spirales des violences ;
  3.  Que le prochain Président de la CENI soit désigné parmi les laïcs. Il doit à cet effet, également répondre aux critères ci-après :

  • prouver de sa conviction de vie à la promotion de la dignité humaine ;
  • prouver d’une expertise avérée en matières électorales ;
  • jouir pleinement d’indépendance d’esprit apolitique ;
  • avoir une notoriété indéniable et qui fait consensus au niveau international que national ;
  • être redevable vis – à – vis du peuple congolais à travers la Société civile.

Nous restons confiantes que le choix du prochain Président de la CENI que vous allez faire dans les meilleurs délais dans la perceptive des élections de 2023, prouvera à la face du monde la noble mission que vous avez reçue de Dieu, de bien conduire son peuple en République Démocratique du Congo. Fait à Kisangani, le 24 juin 2021.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *