AJDDH prend part active aux journées de réflexion sur la paix, la bonne gouvernance et l’entrepreneuriat des jeunes dans la ville de Goma

Il est de notoriété publique que la ville de Goma dans la province de Nord-Kivu est caractérisée par une insécurité récurrente et multiforme causée notamment par l’activisme des forces rebelles dans les milieux environnants ; des assassinats sporadiques la nuit comme le jour en plein centre-ville ; et des violences ethniques policières et/ou militaires.

C’est le cas récemment où des manifestations anti-insécurité ont dégénéré en violence intercommunautaire opposant la communauté NKUMU et NANDE dans le quartier BUENE en territoire de NYIRAGONGO et le quartier MAJENGO en ville de Goma. Ces affrontements violents ont causé la mort de 16 personnes et une trentaine des blessés sans compter les maisons et boutiques brulées.

Devant cette triste réalité, seuls les efforts institutionnels des autorités publiques ne sauraient résoudre le problème. Il faut y adjoindre surtout un engagement communautaire conséquent, rompu de la non-violence active pour éradiquer définitivement ce fléau et trouver le havre de paix.

C’est dans cette optique que l’ONG-AJDDH prend part active à travers son chargé des programmes (Jedidia MABELA) aux trois journées de réflexion qu’organise Africa Reconciled avec le financement du Programme des Nations Unies pour le Développement (PNUD en sigle).

Cette activité vise à consolider la paix par l’entrepreneuriat, la non-violence active et la bonne gouvernance dans la ville de Goma. 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *