Kinshasa : Comment investiguer et monitorer sur les cas de corruption courante et électorale ?

Ce mardi 10 août 2021, l’ONG-AJDDH organise à l’intention de 12 professionnels de médis et 13 défenseurs des droits humains, un atelier de formation sur les techniques de monitoring et d’investigation des cas de corruption courante et électorale. Le centre d’Etudes pour l’Action Sociale (CEPAS en sigle) a servi de cadre à cette randonnée à la fois scientifique et patriotique qui a commencé à 8h30 pour finir à 17h30.

Deux experts identifiés dans la ville de Kinshasa, Madame Annie BAMBE et Monsieur Pascal MULEGWA, respectivement Activiste chevronnée des droits humains et Journaliste de la Radio France Internationale (RFI en sigle) ont été les principaux intervenants. Ils ont non seulement partagé les différentes connaissances théoriques mais aussi et surtout ; leurs riches expériences sur le sujet.

Si l’intervention de Madame Annie a tourné autour des techniques de monitoring des cas de corruption courante et électorale, celle de Monsieur Pascal a été plutôt axée sur les techniques d’investigation.

Après les brillants exposés des experts, les participants ont tout de suite interagi avec des questions et contribution substantielle. Une ambiance qui a laissé transparaitre l’intérêt de l’assistance à la question la lutte contre la corruption, une gangrène pour le développement politique, économique et social de notre pays.

Par la suite, les participants ont été scindés en deux groupes pour des travaux en carrefour qui ont permis de dégager : les approches ou technique de renforcement de la lutte contre la corruption ; le besoin technique, matériel et financier pour mieux faire cette lutte ; les mesures d’actions collectives à mettre en place ; et enfin le plan de mobilisation de fonds pour rendre fonctionnel le noyau d’alerte crée à l’issue de cet atelier.

Cerise sur gâteau, les participants ont sanctionné cette activité par un communiqué conjoint mettant en avant-garde leur engagement citoyen à poursuivre sans désemparer la lutte contre la corruption amorcée en RDC.  

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *